Passion manga

19:37:00 3 Comments A+ a-



Salut le gens !

Aujourd'hui j'ai envie d'aborder un thème qui m'est très cher et qui fait de moi la personne que je suis : LE MANGA 

Alors oui comme la plupart des gens de ma génération (80s kids :p) j'ai découvert le manga par le biais des animes diffusés au Club Dorothée (Do' si tu passe par ici : je t'aime !) :
les chevaliers du zodiaques, Dragon ball Z, Fly, Nicky Larson, Nadia et le secret de l'eau bleu, le collège foufoufou, Juliette je t'aime, Ranma 1/2 et surtout SAILOR MOON.



Les Chevaliers du Zodiaques
Nicky Larson
Fly
Le collège fou fou fou 
Juliette je t'aime
Ranma 1/2
Nadia et le secret de l'eau bleue
Sailor Moon

Car oui c'est bien l'anime Sailor Moon qui m'a poussé naturellement vers le manga.
Hyper fan du dessin animé, d'ailleurs mon surnom en primaire était Sailor Moon à cause de mes cheveux blonds et mes sempiternelles couettes, j'ai croisé un jour de 1995 ou 1996 au hasard des rayons d'un hyper marché un des premiers tomes édités par Glénat.
Coup de foudre immédiat pour la couverture et le design des sailors assez différents du dessin animé nippon.


Une fois tombé dans la marmite des mangas j'ai découvert peu à peu que mes séries adorées étaient quasiment toutes issues de cette univers. Dans une véritable frénésie je me suis lancé dans la collection de mangas tels que : St Seiya (alias les chevaliers du Zodiaque), Dragon Ball ou encore Ranma 1/2.





Ma sœur aussi atteinte que moi avait même décidé d'apprendre le japonais histoire de lire les œuvres dans le texte. A ces heures perdues, elle aimait me faire apprendre les katakana et hiragana (l'alphabet syllabaire japonais) et c'est comme ça que du manga, ma passion c'est élargi au japon, sa langue et sa culture et que 14 ans plus tard j'ai passé une licence de japonais. 

Loin d'être une sous culture, le manga et l'univers de l'animation sont pour moi un art à part entière. Et j'ai découvert dans mon adolescence des œuvres qui m'ont marqués à vie, soit par l'esthétique, soit par les sentiments qui se dégagent de certaines d'entre elles.


En voici un petit panel.


En premier position se trouve bien sûr le chef d'oeuvre de Naoko Takeuchi : Sailor Moon. C'est l'emblème de mon enfance, j'ai l'impression d'avoir à nouveau 8 ans lorsque je me replonge dans cette histoire. Ce mélange d'amour et d'aventure à forger mon goût pour les Shojo manga (manga pour jeune fille traitant principalement d'histoire d'amour mais pas que)


Ma collection


                                                                            


Vient ensuite l'autre grande découverte : Versailles no bara (Lady Oscar sous nos lattitudes) de Ryoko Ikeda.

C'est visuellement ma référence en matière de Shojo, des personnages hyper expressifs, des costumes et des décors travaillés... ce n'est pas pour rien que certains auteur de manga cite Ryoko Ikeda comme source d'inspiration.
J'aime aussi cette histoire sur fond d'Histoire. 
En effet Versailles no bara se déroule comme son nom peut le laisser penser à la cours de Versailles à la fin du 18ème siècle sous le règne de Marie Antoinette. Le personnage principal de cette oeuvre, Oscar, est une femme poussée à vivre en tant qu'homme par son père qui n'a jamais pu avoir d'héritier male.
Elle entre donc au service de la Dauphine puis Reine Marie-Antoinette en tant que garde royal. Tout l'intérêt de ce manga réside dans cette dualité constante entre le côté féminin d'Oscar et sa part de masculinité. Je ne vous en dit pas d'avantange au risque de spoiler l'oeuvre. Mais pour moi si vous devez commencer le manga par un titre en particulier, c'est celui-ci qu'il faut dévorer.
Mes premières éditions françaises

                                                                            


Autre grand classique de ma mangathèque : RG Veda.
C'est le permier Shojo manga signé par le studio CLAMP (un groupe de mangaka féminins auteures entre autres de Chobits, X, Card Captor Sakura, Tsubasa reservoir Chronicle, Magic Knight Rayearth ou encore XXXHolic)
RG Veda se déroule dans un royaume céleste aux influences hindouistes ponctué d'un visuel arabo-japonisant. En gros tout en programme.
Une histoire prenante, mêlant drame, secret et trahison servie par des personnages attachants que les Clamp prennent un malin plaisir à faire cruellement disparaître.
Pour ne rien gâcher une magnifique réédition est sortie il y a quelques temps.
Un régal pour les yeux !

Edition Deluxe 

Edition Deluxe


                                                                            

Enfin je citerai aussi les oeuvres de Kaori Yuki : Angel Sanctuary, God Child et Ludwig Revolution.
Kaori Yuki excelle dans ce qu'on appelle le Dark Shojo. En effet son univers est sombre et ses oeuvres abordants des thèmes très controversés tels que la religion ou l'inceste, sont à la fois dérangeantes et fascinantes.
Angel Sanctuary


God Child


Ludwig Revolution


La mangaka s'inspire énormément du visual rock ou J-rock des années 90-2000, un style de musique japonais dont les représentant du genre sont des groupes très théâtrale et aux visuels poussés comme LaReine ou encore Malice Mizer (dont je suis fan :D) pour les plus représentatifs

LaReine

Malice Mizer


Et vous quels sont vos mangas ou anime de référence ?

3 commentaires

Write commentaires
LilyJulye
AUTHOR
16 mars 2016 à 12:20 delete

Je suis une grande fan de Sailor Moon !
Je me suis refait tous les mangas et tous les animes, et j'adore toujours autant <3

A très vite ;)

LilyJulye
www.lilyjulye.com

Reply
avatar
Meyonie
AUTHOR
23 avril 2016 à 21:21 delete

Hey Lily toi par ici !! mais on a les mêmes copines :3
Les fan de Sailor Moon sont des femmes de goûts !

Reply
avatar